Champ d’intervention

POURQUOI VENIR CONSULTER ?

L’ostéopathie est une pratique manuelle qui s’emploie à diagnostiquer et à traiter les restrictions de mobilité affectant l’ensemble des structures composant le corps humain.

En s’appuyant sur des connaissances approfondies de l’anatomie et de la physiologie, l’ostéopathe va par sa palpation fine et précise apprécier la qualité de mouvement des tissus.

Les pertes de mobilité articulaire, musculaire, ligamentaire, des viscères, des organes peuvent provoquer des troubles fonctionnels pouvant altérer l’état de santé.

Les principaux motifs de consultation sont :

  • les troubles de l’appareil locomoteur : lombalgie, sciatalgie, cruralgie, cervicalgie, entorse, tendinite, névralgie, etc.
  • les troubles digestifs fonctionnels : reflux gastro-oesophagien, constipation, colite, ballonnement, etc.
  • certains troubles génito-urinaires : douleurs et dysfonctionnement du cycle menstruel, cystite, incontinence urinaire, etc.
  • des troubles de la sphère ORL : rhinite, sinusite, otite, rhino-pharyngite, bronchiolite, certaines allergies, etc.
  • certains symptômes comme les céphalées, les troubles du sommeil, les états de fatigue, le stress, etc.
  • pour les nourrissons : colique, régurgitation, plagiocéphalie (déformations du crâne), troubles du sommeil, etc.

QUI PEUT VENIR CONSULTER ?

L’ostéopathe traite avec la technique la mieux adaptée et la plus confortable pour chaque patient dans de nombreux contextes de santé :

    • Nourrissons: troubles digestifs (reflux, régurgitations, vomissements, constipation, coliques…), troubles du sommeil, difficultés de succion, torticolis, déformation du crâne, mauvaise position de pied, hanche, bras, canal lacrymal bouché, rhinites, otites à répétition…
    • Enfants et adolescents : douleurs musculaires ou articulaires, troubles de la croissance, scoliose, stress, problèmes ORL,…
    • Adultes : douleurs, troubles du sommeil, vertiges, céphalées et fatigue, stress, troubles digestifs,…
    • Séniors : maintien de la tonicité et de l’autonomie, prévention de la douleur chronique rhumatismale, entretien de la souplesse tissulaire …
    • Sportifs: traitements de suite de la simple douleur musculaire à la déchirure, de l’entorse à la fracture, optimisation des performances sportives, récupération après l’effort,…

Il est important de noter que l’ostéopathie ne peut se substituer aux thérapeutiques indiquées pour des maladies dégénératives, génétiques ou infectieuses. Elle peut en revanche, dans le cadre d’une prise en charge pluridisciplinaire d’accompagnement du patient assurer un mieux-être et un meilleur confort de vie au quotidien.

LES ACTES INTERDITS ou encadrés

L’ostéopathe diplômé ne peut effectuer les actes suivants :

  • Manipulations gynéco-obstétricales
  • Touchers pelviens

En revanche sous conditions d’une attestation médicale de non contre-indication, l’ostéopathe peut effectuer les actes suivants :

  • Manipulations1 du crâne, de la face, du rachis chez le nourrisson de moins de six mois
  • Manipulations du rachis cervical

 


1 Manipulation / mobilisation :
La manipulation est une manœuvre unique, rapide, de faible amplitude, appliquée directement ou indirectement sur une composante du système somatique en état de dysfonctionnement afin d’en restaurer les qualités de mobilité, de viscoélasticité ou de texture. La manipulation porte la composante concernée au-delà de son jeu dynamique constaté lors de l’examen, sans dépasser la limite imposée par son anatomie.
Appliquée sur une articulation ou sur un ensemble d’articulations, elle peut s’accompagner d’un bruit de craquement (phénomène de cavitation) qui n’en constitue cependant pas nécessairement un indice et qui est sans valeur pronostique.
La mobilisation est un mouvement passif parfois répétitif, de vitesse et d’amplitude variables, appliqué sur une composante du système somatique en état de dysfonction.
Source : Arrêté du 12 décembre 2014 relatif à la formation en ostéopathie, annexe 1